« Le Glen Stor Dun Lodge continue de s’appuyer sur ses 98 années d’histoire en proposant des services aux aînés de la ville de Cornwall et au trois comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry. »

« Tout a commencé en 1912... »

Lorsque le gouvernement provincial confia aux administrations locales la responsabilité de fournir aux personnes pauvres et âgées, les comptés unis ont fait appel à A. Cameron, d’Alexandria, pour bâtir l’hospice. Ouvert en 1912, l’hospice, situé sur la 11e rue Est, à Cornwall, n’était pas une résidence seulement pour les personnes âgées et malades qui ne pouvaient pas se débrouiller seules, mais également pour les chômeurs.

D’après le registre des résidents, le « paupérisme » était souvent associé à l’« idiotie » ou à la « simplicité d’esprit », et à d’autres déficiences. Les conditions de vie étaient pour le moins simples, et, alors que les Comtés unis traversaient les deux guerres mondiales et la Crise de 1929, les conditions continuaient à se détériorer.

« En 1932, l’hospice fut rebaptisé Glen Stor Dun Lodge, résidence pour personnes âgées. »

« En 1949, le Lodge était surpeuplé... »

En mai 1949, on lisait dans le Standard Freeholder : « Depuis quelque temps, le public et les derniers conseils de gestion en particulier ont appris que la résidence pour personnes âgées était de plus en plus inadaptée pour répondre à la demande croissante, non seulement des personnes âgées présentes, mais également du nombre grandissant de demandes d’admission. »

« Ces dernières années, l’attitude du public à l’égard du traitement et des soins des personnes âgées a sensiblement changé, passant progressivement des jours reculés de la résidence des travailleurs et des pauvres à la résidence de l’industrie, puis à l’hospice, jusqu’à ce qu’aujourd’hui ces établissements soient reconnus comme résidences pour personnes âgées. Peut-être est-il important que ces changements dans l’attitude du public ne soient pas entièrement reconnus ni admis tant que les personnes ayant un besoin de soins immédiat ne sont pas confrontées à des problèmes urgents et certains. »

En 1949, les faiblesses étaient l’hébergement de 100 résidents dans un bâtiment qui ne pouvait en accueillir qu’environ 30, une installation de chauffage délabrée et une condamnation du commissaire des incendies de l’Ontario. L’hospice a été fermé en 1952.

« L’année 1952 marque un nouveau chapitre dans l’histoire du Lodge... »

Dans le but de répondre à la demande, John D. Ferguson, garde des Comtés unis, donna le premier coup de pelle pour bâtir le Lodge de 821 400 $ le lundi 25 septembre 1950 sur l’ancienne ferme Beachview. Les travaux actuels débutèrent à l’automne de la même année.

En 1952, le Glen Stor Dun Lodge ouvrit sur son nouveau site le long du fleuve Saint-Laurent.

Heureusement, au début des années 1950, il n’était plus nécessaire d’héberger les pauvres. Avec les logements pour les aînés toujours prévus et les réseaux de soutien minimal des aînés existant à ce moment, le Lodge accueillait principalement les personnes âgées en santé. Les aînés, qui demandent des soins plus importants, étaient pris en charge dans les hôpitaux pour malades chroniques.

En 1956, la propriété fut rattachée à la ville de Cornwall et les résidents du Glen Stor Dun Lodge devinrent des citadins.

« L’année 1967 et le centenaire du Canada... »

La chapelle non confessionnelle du Glen Stor Dun Lodge a été bâtie dans le cadre du projet du centenaire de 1967 grâce à la participation généreuse des conseils suivants : le canton de Finch, le canton de Lancaster, le canton de Lochiel, le canton de Kenyon, le village de Lancaster et le canton de Roxborough.

Notre chapelle fut érigée en commémoration du 100e anniversaire du Canada afin d’offrir aux résidents un lieu de prière et de méditation dans un environnement de respect et de joie.

« Dans les années 1980, les besoins croissants des résidents ont propulsé le Lodge dans une ère nouvelle... »

Au début des années 1980, il est devenu évident que la résidence existante avec ses huit chambres et ses toilettes communes n’était plus adaptée pour les résidents que nous acceptions. Grâce aux logements pour les aînés et à quelques services de soutien en place, le Lodge commença à accueillir des résidents ayant des besoins de soins plus importants. En 1986, une entente fut conclue entre les Comtés unis et la ville de Cornwall pour construire deux nouvelles résidences, une de 80 lits dans les Comtés et une de 120 lits à Cornwall.

« Le comité Sauvons le site de 1986 a permis de décider de l’avenir du Lodge... »

En février 1986, le conseil des résidents du Lodge écrivit la première lettre au rédacteur en chef pour demander que les résidents restent ensemble sur le site actuel; le comité Sauvons le site des résidents et des familles était né. Dans ce comité, notre administration locale et notre collectivité donnèrent aux personnes âgées le droit et la possibilité de s’exprimer sur leur propre avenir. Entre 1986 et 1988, plus de 160 articles de journaux furent rédigés sur cette campagne.

En mai 1986, les Comtés unis décidèrent de construire à Williamsburg et en septembre 1986, la ville de Cornwall décida d’acheter le site actuel aux Comtés unis.

En février 1988, l’honorable John Sweeney, ministre des Soins de longue durée de l’Ontario, prit la décision d’offrir à nos résidents ce qui leur apporte une grande joie. Il décida qu’il y aurait une résidence de 125 lits sur le site actuel du Lodge. Des centres auxiliaires pour aînés ont ensuite ouvert à Williamsburg, à Winchester, à Finch, à Lancaster, à Alexandria, à Ingleside et à Maxville.

« En 1994, la ville de Cornwall assura l’exploitation du Lodge... »

En 1994, les Comtés unis ont transféré la propriété et l’exploitation du Glen Stor Dun Lodge à la ville de Cornwall.

Un établissement entièrement neuf a été construit sur le site actuel et nous avons accueilli nos résidents dans leur nouvelle résidence en avril 1994. Les municipalités, les résidents, les clients, les familles, le personnel, les bénévoles et la direction de la résidence ont grandement participé à la planification du nouveau Lodge. Le principal objectif du comité de planification était de garder les résidents au centre du projet de construction afin de s’assurer de la dignité, de l’indépendance et du soutien aux aînés du Lodge et de notre collectivité.

Après seulement six mois dans le nouvel établissement, la réussite du projet du Lodge a été reconnue par les gouvernements provincial et fédéral. La consommation de médicaments des résidents des services de soins spéciaux a diminué de plus d’un tiers et aucune mesure de restriction n’a dû être prise dans ces services à l’égard de ces personnes ayant besoin de soins spéciaux.

Le Lodge et la collectivité

Au cours des dernières années, le Lodge a ouvert ses portes à la collectivité.

Nous sommes devenus un établissement d’enseignement qui fournit des possibilités de stage aux étudiants du secondaire, du collège et des universités.

Le salon de thé du Lodge sert plus de 21 000 repas chaque année aux amis et aux familles de nos résidents ainsi qu’au grand public. C’est également ici que se retrouve le Sunrise Rotary Club.

Services communautaires

En 1988, le Lodge entre dans une nouvelle ère en offrant des services aux aînés. C’est l’année où nous avons offert plus que des soins de qualité et avons commencé à proposer des services communautaires. En 2002, nos programmes de services communautaires ont permis d’offrir plus de 25 000 repas chaque année à la collectivité grâce au programme de la Popote roulante du Lodge; plus de 70 aînés ont profité, chaque semaine, du programme pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et du programme de jour pour aînés (en anglais et en français), le programme de contact téléphonique.

Après 2018...

L’année 2018 marque le 106e anniversaire du Lodge.

« Être le chef de file en matière de soins et de services personnalisés » continuera à s’inscrire dans notre vision consistant à fournir des soins de qualité aux citoyens de notre collectivité dans les années à venir.

phone icon Contactez Nous

Norm Quenneville
Administrateur
1900 rue Montreal, Cornwall ON, K6H 7L1
: 613-933-3384 ext. 4223
: 613-933-7214
Envoyer un courriel
Emplacement sur la carte