La Ville de Cornwall est imprégnée d'une histoire riche et diverse. Étant à l'origine New Johnstown, son nom a changé pour Cornwall en l'honneur du Prince George, le Duc de Cornwall. La Ville a plus tard été incorporée en 1834 et est devenue une ville en 1945.

 Un bref aperçu de l'histoire de Cornwall
Un établissement de Loyalistes

Cornwall a tout d'abord été colonisée en 1784 par des Loyalistes de l'Empire-Uni qui comptaient des officiers et des familles du Régiment royal de New York du premier bataillon du Roi et un contingent du 84th Royal Highland Emigrants. Ce groupe de soldats dispersés et de réfugiés loyalistes mené par le Lieutenant-Colonel Sir John Johnson est arrivé au site pittoresque et fertile avec l'intention de commencer une nouvelle vie.

Pendant des années, ces Loyalistes se sont battus au nom de la Grande-Bretagne au nord de New York et de Vermont pendant la Révolution américaine. Ces personnes sont venues s'installer et prospérer sur les terres que la Couronne leur avait accordées afin de les récompenser pour leurs loyaux services pendant la guerre.

 

Guerre de 1812

Grâce à son emplacement stratégique, Cornwall a servi comme ville de garnison et poste de communications et d'approvisionnement pendant la guerre de 1812. Tout près de la ferme Crysler, les Loyalistes ont réussi à repousser des troupes américaines lors d'une des batailles les plus populaires de la Guerre.

Peu après avoir été colonisée, Cornwall est devenue un centre administratif de l'Est de l'Ontario et a apporté des contributions importantes à la croissance de la province.

 

John Strachan et John Sandfield MacDonald

Sous l'influence du maître d'école John Strachan, qui est devenu le premier évêque anglican du Haut-Canada, Cornwall a été transformée en centre unique d'apprentissage et d'influence politique qui a servi de champ de manœuvres pour le « Pacte de famille », la classe dirigeante de l'Ontario jusqu'aux années 1850. Un diplômé, John Sandfield MacDonald, a été le premier premier ministre de l'Ontario.

Les débuts colorés de Cornwall en font l'un des établissements permanents les plus anciens de l'Ontario. En 1984, la ville a reconnu son héritage historique en célébrant toute l'année. Le bicentenaire a été célébré par diverses activités, dont la publication d'un livre de 500 pages intitulé From Royal Township to Industrial City, qui a esquissé en détail le passé distinctif de Cornwall.

 

Un centre industriel

Des chapitres significatifs de l'histoire de Cornwall ont été écrits dans la deuxième moitié du 19e siècle alors que la ville s'est révélée être un centre industriel important dans l'Est de l'Ontario.

La construction du canal de Cornwall entre 1834 et 1842 a fourni le transport et l'énergie hydraulique nécessaires à de nombreux moulins et plus tard, aux usines de produits textiles qui étaient situées en bordure du plan d'eau.

Des sites industriels ont d'abord été conçus au milieu des années 1840, et peu après, quatre moulins à farine, tanneries et filatures de laine cardée étaient en exploitation. Les Canada Cotton Mills de Stormont et Dundas ont été parmi les premiers fabricants majeurs à s'installer à Cornwall.

La croissance précoce du secteur industriel de Cornwall peut être attribué à plusieurs des mêmes facteurs qui continuent d'attirer des fabricants au Cornwall actuel : une exploitation attendue d'énergie hydraulique illimitée, un marché majeur, Montréal qui était à proximité et une main-d'œuvre à portée de la main.

L'expansion industrielle a eue lieu sur le front d'eau de 1870 à 1880, au moment où le restant du pays connaissait une grave récession qui a entraîné le doublement de la population de la ville, passant de 2 033 en 1871 à 4 468 en 1881. La Toronto Paper Company, qui est plus tard devenue Domtar, est une usine majeure qui a eu une influence significative sur l'économie de la Ville et qui a été construite pendant cette période.

Au milieu de ce débordement d'activité, un événement historique a eu lieu en avril 1883 : l'éclairage artificiel a été installé au Canada Cotton mill. 
Une autre période de croissance stupéfiante a eu lieu entre 1921 et 1931, lorsque la population de Cornwall a augmenté de 50 pour 100. Un fait saillant de cette ère a été l'établissement de l'usine fabrication de rayonne Courtaulds Canada Inc. Une autre grosse usine importante, CIL qui est devenue ICI, s'est établie à Cornwall en 1935.

 

Voie maritime du Saint-Laurent

La croissance soutenue de Cornwall s'est poursuivie dans les années 1950 avec la construction de la Voie maritime du Saint-Laurent. La construction de la Voie maritime a commencé le 10 août 1954 et s'est terminée à la fête du Canada le 1er juillet 1958. Des milliers de spectateurs ont regardé trente tonnes de dynamite faire exploser le dernier batardeau et entraîner l'inondation du lit fluvial et du lac Saint-Laurent. Cet événement historique a marqué le développement du plus gros barrage hydroélectrique international.

Depuis les dernières nombreuses décennies, l'économie de Cornwall a continué de croître et de changer. Aujourd'hui, Cornwall est une communauté moderne avec une économie très diverse qui inclut les secteurs de la fabrication, de la logistique ou la distribution et tertiaires.

La présence francophone

En raison de ses débuts loyalistes, Cornwall ne peut pas, au début, se vanter d’avoir une importante communauté francophone. Daté de 1829, le premier recensement officiel d’une population francophone révèle que 74 habitants de Cornwall sur 812 sont d’origine française. Vingt ans plus tard, le recensement indique qu’ils sont 967.

Le premier afflux important de francophones à Cornwall et dans sa région a lieu entre 1870 et 1890, en raison de l’ouverture des usines de textile et de papier et de l’industrialisation globale de la ville, qui a généré des emplois.

Depuis, la communauté francophone a contribué à donner à la ville de Cornwall son caractère bilingue unique.

Le premier foyer de la communauté francophone est l’église catholique romaine de la Nativité, construite entre 1887 et 1892 d’après les plans du curé de la paroisse, le père P. DeSaunhac.

En 1904, Cornwall élit Angus Lalonde, son tout premier maire francophone.

Pour en savoir plus sur la francophonie à Cornwall, cliquez ici pour visiter le site web du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique.

Pour continuer à lire, cliquez içi pour visiter le site web de ChooseCornwall.ca.

Rédigé à partir de diverses sources.

phone icon Contactez Nous

Kevin Lajoie
Coordinateur du tourisme
100 rue Water est, bureau 104, Boîte 877, Cornwall ON, K6H 5T9
: 613-930-2787 ext. 3547
: 613-933-0745
Envoyer un courriel
Emplacement sur la carte