Le gouvernement du Canada évacue les Canadiens à bord du navire de croisière Diamond Princess vers le centre NAV

Affiché le lundi février 17, 2020

Mises à jour du BSEO:

Le 15 février, le gouvernement fédéral a annoncé qu’Affaires mondiales Canada a nolisé un avion pour rapatrier les Canadiens à bord du navire de croisière Diamond Princess, qui est à quai à Yokohama, au Japon. Avant de quitter le Japon, les passagers feront l’objet d’une évaluation pour confirmer qu’ils n’ont pas contracté le coronavirus (COVID-19). Les personnes qui présentent des symptômes du COVID-19 ne seront pas autorisées à monter à bord. L’avion transportera les passagers du Japon vers la base des Forces canadiennes Trenton où ils seront évalués de nouveau. Les passagers ne présentant pas de symptômes de coronavirus seront amenés vers l’Institut de formation NAV Canada de Cornwall, en Ontario, en vue de se soumettre à une nouvelle période de 14 jours en quarantaine.

Le 16 février, la mairesse Bernadette Clement a rencontré des représentants de l’Agence de la santé publique du Canada, de Sécurité publique Canada, de la Croix-Rouge et du Bureau de santé de l’est de l’Ontario pour comprendre les détails de l’évacuation.  

« Lors de mes discussions avec Peter Tanguy, sous-ministre adjoint, Gestion des urgences et des programmes pour Sécurité publique Canada, et d’autres représentants fédéraux, j’ai réaffirmé la préoccupation et l’appréhension de nos résidents à l’égard de l’accueil des voyageurs du navire Diamond Princess au centre NAV », a déclaré la mairesse Bernadette Clement. « Nous avons travaillé sans relâche pour améliorer les communications entre les représentants de la ville et le gouvernement fédéral. Nous sommes maintenant en relation avec les organismes fédéraux qui prévoient faire des communications directes avec les résidents ».

À la suite de ces réunions et en raison des préoccupations croissantes des résidents, la mairesse a demandé à Maureen Adams, administratrice en chef, de mobiliser le centre des opérations d’urgence afin d’organiser une réunion d’urgence du Groupe municipal de maîtrise des situations d’urgence (GMMSU) pour recevoir un compte-rendu des détails de la situation. Le GMMSU ainsi que des représentants des ministères fédéraux et du Conseil des Mohawks d’Akwesasne se sont réunis dimanche soir pour recevoir un compte-rendu des détails entourant l’évacuation.

À ce jour, Affaires mondiales Canada, Sécurité publique Canada et l’Agence de la santé publique du Canada ont communiqué les renseignements suivants :

  • 228 voyageurs subiront un dépistage préalable des symptômes au Japon. Les passagers ne présentant pas les symptômes du COVID-19 seront transportés par avion à Trenton, enregistrés et évalués, puis transportés au centre NAV cette semaine.
  • Les passagers qui ne présentent aucun des symptômes seront mis en quarantaine au centre NAV pendant 14 jours par mesure de précaution.
  • Les passagers mis en quarantaine seront pris en charge par L’Équipe des services médicaux d’urgence (ESMU) provinciale et la Croix-Rouge fournira des services de soutien.
  • Les passagers seront mis en quarantaine dans une section du Centre NAV distincte du reste de l’édifice.
  • Le risque que des Canadiens, y compris des résidents de la Ville de Cornwall, contractent le COVID-19 demeure faible.

« Les résidents de Cornwall et de la région n’ont pas à s’inquiéter. Il n’y a pas de risque pour le public. Nous sommes bien préparés pour répondre à tous les besoins médicaux de façon sécuritaire », a déclaré Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario. « Bien que les coronavirus soient une maladie respiratoire, ces infections ne sont pas les mêmes que celles qui causent la grippe. Si vous avez reçu un vaccin antigrippal, il ne vous protégera pas contre les coronavirus. Le coronavirus ne peut pas se transmettre par voie aérienne ».

Paul Roumeliotis a également rappelé aux résidents qu’ils peuvent rester en santé et prévenir la propagation des infections en se lavant les mains, en évitant tout contact étroit avec les personnes malades et en restant chez eux s’ils sont malades.

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario a indiqué (LIEN) que le site de quarantaine du Centre NAV est une installation isolée équipée d’un système de ventilation autonome. L’installation est indépendante du reste des locaux du Centre NAV public et n’est accessible que par un pont intérieur et un tunnel souterrain qui sont fermés au public. Une clinique sera installée sur le site pour fournir des services sanitaires et sociaux. Les invités ou les visiteurs du campus principal du Centre NAV ne seront pas visés par la mise en quarantaine, et ils ne sont pas en danger étant donné qu’il n’y aura pas d’accès au site de quarantaine ni aux personnes mises en quarantaine.

Le GMMSU a demandé officiellement aux organismes fédéraux concernés par cet événement de communiquer des renseignements à jour sur les activités liées à cette évacuation. Le GMMSU continuera à surveiller l’évacuation, au fur et à mesure que des renseignements seront fournis et la ville continuera à communiquer avec les résidents.

Pour en savoir plus sur le coronavirus/COVID-19, veuillez cliquer ici.
Pour en savoir plus sur le rapatriement des passagers du Diamond Princess, veuillez cliquer ici.
Pour communiquer avec le service des médias de Santé publique Canada, veuillez composer le 613-957-2983. Pour toute demande de renseignements à l’intention du public, veuillez composer le 1-833-784-4397.

phone icon Contactez Nous